Bouygues Immobilier et les urbanistes de l’éco-quartier Ginko (BLP et Devillers & associés) ont sélectionné sept équipes girondines pour répondre à un concours de maisons sur la rue des Hollandais.

Le cahier des charges porte sur une maison individuelle à étage et un logement intermédiaire avec deux typologies superposées. La proposition intègre deux architectures distinctes autant dans les volumétries que dans les matériaux.

L’une est bardée de bois, avec de généreux espaces extérieurs filtrés fonctionnant sur la notion de claustrats, tout en ouvrant généreusement ses espaces extérieurs sur la ville. La seconde est habillée de polycarbonate afin de générer des espaces tampons, de permettre d’exploiter la totalité de la parcelle, offrant ainsi des espaces tempérés en prolongement de l’espace de vie chauffé.

La volonté est de porter la réflexion sur deux matériaux différents, l’un domestique, l’autre industriel, mais dont le point commun est d’être au service de la spatialité et de l’habitabilité. Les implantations possibles des deux bâtis sont multiples et permettent de questionner les notions de frontages, de continuité, d’accès et donc d’intimité.