Lors de l’implantation d’une opération de cette ampleur, il est nécessaire de fabriquer une écriture architecturale propre. Il est fondamental que  les logements construits au Taillan Médoc soient spécifiques. Volumétries, écriture, matériaux, teintes sont autant d’outils pour proposer un projet résolument taillanais.

1_Volumétrie

Comme évoqué à plusieurs reprises dans cette notice, les volumétries sont pensées afin de sentir un bâtiment en plusieurs volumes, à l’inverse du bâtiment dit du Crédit Agricole.
En plus de l’interprétation PLU et afin de travailler les séquences bâties, deux autres solutions sont utilisées afin d’augmenter cette sensation de plusieurs volumes : le jumelage des loggias à l’endroit des ruptures de volumes, ainsi que la «pointe» des balcons arrondis.

2_écriture architecturale

L’écriture architecturale concerne deux points importants en façade : les balcons et les percements. Les choix opérés vont aussi dans le sens de ce découpage visuel des bâtis. Les percements restent trés sages et réguliers, afin de ne pas être gesticulant. La sobriété des percements confère au bâtiment un caractère intemporel, comme si il avait toujours été là, sobre, calme et encré dans son territoire. Quant aux balcons, ils restent filants afin d’offrir des espaces extérieurs à toutes les pièces. Cette expression élancée va à l’encontre de la division des bâtis. Pour résoudre cette contradiction, nous choisissons de les onduler en plan. Arrondis pour le bâtiment Est, rectilignes pour le bâtiment Ouest.

3_matériaux

La question des matériaux est un sujet clé dans la production de logement aujourd’hui. La recherche d’une image soit disant contemporaine et les réglementations thermiques induisent des projets avec, pour la plupart, des écritures de matériaux légers et fragiles. Le métal ou les isolants par l’extérieur sont autant d’éléments de lecture d’une certaine faiblesse. Nous nous positionnons en
faux par rapport à cela et cherchons plutôt à la pérennité des ouvrages. Sur cette opération, nous faisons le choix du béton brut, teinté dans la masse, avec isolation par l’extérieur.
Une problématique peut arriver à cause des balcons filants nécessitant des rupteurs de ponts thermiques, mais par expérience nous savons optimiser le calcul RT 2012 -20 afin de s’en
affranchir. Ce qui permet de rester dans les coûts de constructions escomptés.

4_teinte

Le choix de la teinte du béton est un enjeu fort puisqu’ impactant très directement la perception du bâtiment en tant que tel. Plusieurs choix sont possibles : le sage blanc, l’imitateur «sable» pour rappeler la pierre bordelaise, le dynamique gris anthracite pour une image très contemporaine (mais attention aux surchauffes). Après de long débats, notre choix se porte sur un rouge, et ce pour plusieurs raisons : Le rouge est une couleur rare, pour ne pas dire unique pour un bâtiment de logement permettant ainsi à la ville du Taillan d’afficher une véritable singularité par rapport à ses homologues métropolitains. Le rouge est une couleur significative pour le Taillan Médoc, de part sa relation forte avec le monde du vin et de la vigne. Les mobiliers urbains sont rouges ainsi que le logo de la ville. La sortie du blanc : aujourd’hui une grande majorité des bâtiments construits pour du logement le sont de la même manière : parpaings enduit blanc. Cette solution vieillit très mal, laissant apparaître couleurs et spectres gris.