Apprendre de la parcelle

Les parcelles du 127 avenue de l’Yser présente deux caractéristiques singulières :

→ un espace bois classé (EBC)avec des arbres présentant un intérêt botanique

→ un cèdre à l’Est dont l’ampleur et la bonne santé mérite de le conserver.

Nous proposons de reconstituer des franges plantées périphériques afin d’assurer l’intimité de chacun. Nous proposons ensuite de qualifier les espaces verts de la parcelle en ménageant des zones de plantations denses et des lieux moins plantés. À l’échelle du piéton, ce lieu tirera sa singularité de la rencontre directe, affirmée et imbriquée entre les formes bâties de l’habitat et les formes
paysage : cheminements, talus végétalisés, absence de clôtures, mobilier de parc…

Stratégie d’implantation

Ces parcelles s’étirent en profondeur sur une faible largeur.

À ce titre nous avons souhaité ménager un aménagement qui entretienne des porosités avec l’espace public. Qui présente des gradations et un accompagnement depuis la rue vers son logement voire,  depuis la rue vers l’EBC qui pourrait présenter un aspect semi-public. La proposition entretient un rapport étroit à la qualité d’habiter à Mérignac. En effet il est ici question d’accompagner, de créer les conditions de la rencontre, de partager autour des espaces verts ou mutualisés, de vivre avec la nature. Ainsi une large venelle permet au passant d’avoir une vue dégagée sur le bois en fond de parcelle, de conserver ce sur le bois en fond de parcelle, de conserver rapport du bois à la rue, de la nature en ville.