Le projet s’implante à l’alignement de l’école à l’Ouest et de la maison des associations au Nord. Nous proposons de positionner le hall, les vestiaires, le stockage et le local technique à l’ouest afin de protéger la salle principale des surchauffes estivales et conserver une toiture la plus basse possible depuis l’accès afin de garder une vue sur l’église depuis le parvis. Cette ouverture sur l’église a pour vocation de conserver ce qui fait la force du tissu de Cénac, des transparences visuelles et physiques, une sensation d’ouverture entre les différents éléments bâtis.

Nous pensons que le fait de positionner l’aire d’évolution à l’Est, la protège des apports solaires trop généreux et lui permet de s’ouvrir généreusement sur le jardin arrière et sur l’église en partie haute. En façade sud, une extension de toiture de 3m de profondeur vient former un préau permettant autant de protéger du soleil que d’offrir un espace couvert devant la salle.
Les différences de niveaux de sol sont absorbées par un traitement simple reprenant le mur de soutènement existant. Le projet déplacera le moins de terre possible.

Notre proposition se base sur une volonté d’intégrer le neuf avec le déjà-là, le nouveau avec l’ancien, sans rupture visible, en réutilisant les codes en présence nécessaire a tout projet en zone de monuments historiques. Ainsi le projet propose un volume unitaire, des toitures à deux pans, différentes selon les hauteurs demandées par le programme. L’aire d’évolution s’élève entre 4m et 5.5m, le hall d’accueil à 4.5m et les autres parties de programme s’échelonnent entre 3.5 et 2.5m de hauteur sous plafond.

Les menuiseries mêleront partie fixes et ouvrantes, elles seront posées sur un soubassement marqué en continuité des éléments de soutènements, les murs extérieurs seront enduits et la toiture sera fine et légère. Le préau sera marqué par un matériau de structure comme le bois afin d’accentuer sa vocation d’accueil.