Travailler sur cet îlot, c’est s’intéresser à l’existant avec toute la vie du quartier, la véritable communauté des habitants des échoppes de la rue Hortense, tout le dynamisme du Darwin écosystème, c’est respecter également le patrimoine urbain, architectural, c’est rendre compte, être en lien avec la Garonne, véritable espace public structurant du territoire. Il nous paraît également important de se raccrocher à l’histoire même de ce lieu. Cet îlot est à cet égard symbolisé par son ancienne affectation, les vinaigreries générales installées Quai des Queyries en
1850 sur le site d’une ancienne corderie, alors que la Bastide était encore terre de vignes de palus, sous le nom de Tête Noire, marque de vinaigre crée en 1790. Fermée en 1995, l’usine est abandonnée puis détruite en 2008.
Situé à la frange des échoppes populaires de la rue Hortense, à l’extremité ouest de la caserne Niel, l’ilôt B001 interroge le passé industriel et militaire du quartier comme il questionne la nouvelle écriture urbaine de la Ville de Bordeaux, aux ambitions de vitrine du “développement durable”.
La conception des plans s’est faite par entité Serre : la grande Serre (sur Garonne), la Serre Colloc’ et la Serre Ruchers, puis par plateau afin d’offrirun cadre à la flxibilité. Il s’agit pour nous de penser un cadre à la flxibilité du loft, ou inversement d’offrir de la flxibilité aux typologies habituelles que sont les studios, T2, T3 etc…
Les appartements sont traversants avec grande terrasse de la plus petite typologie à la plus grande. Ici, certains ne sont pas privilégiés, tous le sont.

images : Motiv Studio