Le maître d’ouvrage est à la fois client, entreprise bois et bureau d’étude structure. L’orchestration, habituellement propre à l’architecte, doit ici être adoptée par l’entreprise qui doit penser en même temps usage, économie, structure et technique. Dans le cadre des ateliers urbains des Bassins à flots, Nicolas Michelin nous cadre et nous guide sur certains choix impactants et inhérents au site.

Chaque projet flottant sur les Bassins à Flots doit, en convention avec la ville, offrir des espaces ouverts au public en échange de l’autorisation de flotter. Nous proposons un Food Boat, jouissant de la mode des Food Trucks.
La cuisine minimale est de taille très réduite, mais permet d’animer l’espace du quai qui se transforme en terrasse de café. La plaque portuaire est ici très vaste et se doit de vivre !

La peau de ce bâtiment – bateau se dessine par un bardage en piquets de vignes usagés, offrant ainsi une seconde vie à ce matériau et permettant de faire un pont direct entre les «deux métiers» de l’entreprise. Le bateau est auto-suffisant en énergie grâce à une importante inertie offerte par les sols béton et les murs en terre crue. L’apport électrique est réalisé par des panneaux solaires.