Le projet des Vivres de L’Art prend place dans les deux hangars des Vivres de la Marine, anciens abattoirs de la ville de Bordeaux historiquement en bord de Garonne.

Le principal sujet concerne l’apport de lumière en toiture ; un incendie a laissé un trou béant pendant 30 ans. Nous invoquons ce trou devenu une permanence patrimoniale pour y installer une grande verrière.

Les nouveaux usages mis en place doivent respecter les deux bâtiments classés, y compris les sols, faits de grandes pierres de dallages, protégés dans le cadre du classement Unesco de la ville de Bordeaux. Ainsi l’intervention est légère, démontable, frôle et se pose sans toucher l’existant et tente de le révéler.

Le client, sculpteur sur métal prend part au travail de rénovation des bâtiments jusqu’à la réalisation d’une partie des ouvrages de serrurerie.

Jean-François Buisson est un sculpteur implanté à côté des Bassins à flots à Bordeaux. Son association accueille de nombreux artistes, organise des manifestation culturelles, et a un véritable impact sur le quartier et la ville. Grâce à un bail emphytéotique délivré par la Mairie, il investit les hangars des Vivres de la Marine en 2005 y installer ses ateliers, des logements pour les artistes résidents et une galerie.